Les 8 raisons pour lesquelles nous croyons en Kotlin pour développer les applications Android natives

C’est JetBrains, l’éditeur de l’environnement de développement Android Studio qui est à l’origine de Kotlin. Ils dévoilent ce nouveau langage pour la toute première fois en 2011.

Historiquement la technologie utilisée pour développer sur Android en natif est Java. Il a toujours été très difficile pour Google de supporter de nouvelles versions de Java (le passage de Java 6 à 7 a été long à mettre en place, et le support complet de Java 8 n’est jamais arrivé).

Ces contraintes ont été de plus en plus gênantes pour Google qui a décidé, en 2017 lors de sa conférence Google I/O, de supporter Kotlin. Un langage moderne et évolutif (étant développé comme un wrapper de Java) qui rencontre depuis une très forte adoption.

Voyons les 8 raisons pourquoi nous croyons en Kotlin pour le développement de vos Apps Android :

1. Stabilité

La stabilité d’une application dépend toujours de l’utilisation du langage faite par l·e·a développeur.euse pour écrire son code. 

Cependant, Kotlin possède des mécanismes par défaut qui assurent une certaine sécurité vis à vis d’erreurs courantes. 

Prenons par exemple la gestion de la valeur “null” : Kotlin oblige l·e·a développeur·euse à déclarer explicitement les types comme “nullable”, là où Java ne fait pas cette distinction. Cette simple différence permet de gérer plus sereinement les cas où les valeurs sont “nullables”, et à l’inverse permet aussi de développer des logiques empêchant toute valeur “null”.

2. Un code plus concis

La syntaxe de Kotlin est bien moins verbeuse que Java, la rendant de fait plus lisible avec un code concis se concentrant sur la logique métier. 

L’absence de point-virgule en fin de ligne en est l’exemple le plus symbolique, mais le support natif des expressions lambda a bien plus d’impact sur ce point.

Le support des fonctions en tant que first-class citizen permet également une meilleure lisibilité face à l’utilisation des class Function de Java. Ce point est à nuancer : Kotlin génère derrière du code très similaire à ce que nous aurions fait en Java. Si nous gagnons en lisibilité, nous nous éloignons un peu du code généré par le compilateur de Kotlin.

3. Une forte adoption dans le secteur

source: https://appinventiv.com/blog/apps-migrated-from-java-to-kotlin/

4. Emphase sur les bonnes pratiques

Des notions telles que l’immutabilité des valeurs, les fonctions pures et les flux de données ne datent pas d’hier, mais Kotlin les rend plus accessibles que Java. 

Par exemple, lorsque qu’un.e développeur.euse déclare un attribut, Kotlin oblige à faire un choix entre `val` (immutable) et `var` (mutable) là où Java nécessite l’ajout du mot clé `final`, peu utilisé et souvent oublié, pour avoir l’immutabilité.

De même, les fonctions de flux sur les listes (map, reduce, filter, etc) sont nativement disponibles. En Java ces fonctions sont arrivées avec Java 8, dont seule une sous partie est supportée sur Android.

5. Grande communauté

Toute la communauté Java regarde avec intérêt l’arrivée de ce langage, et beaucoup ont déjà franchi le pas. Des grands noms de la communauté Android (Jake Wharton et Florina Muntenescu par exemple) sont de fervent·e·s évangélisateurs·euses de Kotlin.

Les supports d’apprentissage fleurissent sur le web, et l’effervescence autour de ce langage offre de très bonnes ressources pour approfondir les notions importantes et les fonctionnalités apportées.

Vous voulez en savoir plus sur Kotlin?

Un conseiller digital va revenir vers vous

6. Un langage en pleine évolution

Les équipes de JetBrains font constamment évoluer Kotlin. Le cycle des mises à jour est régulier, les bugs éventuels sont corrigés très rapidement et de nouvelles fonctionnalités apparaissent également.

Un exemple parfait de cette évolution constante est la fonctionnalité des coroutines qui est passée par plusieurs phases de développement afin d’intégrer l’api stable en version 1.3.

7. Ça plait aux développeurs·euses

Après avoir passé plus d’un an à utiliser Kotlin sur tous nos nouveaux projets, nous savons maintenant que Kotlin est un langage très agréable à écrire et à utiliser pour modéliser les problématiques de nos clients. 

La syntaxe, les fonctionnalités, l’engouement de la communauté autour de ce langage font que les développeurs·euses prennent plaisir à apprendre et maîtriser les moindres aspects.

8. Supporté par Google

Dernier point très important à nos yeux, le support de Google envers ce langage. C’est à la fois un gage de qualité et de longévité de ce choix technologique.

Google a très vite adapté beaucoup de librairies au langage (souvent en offrant une alternative spécifique pour Kotlin), la documentation officielle présente maintenant par défaut les exemples de code en Kotlin, et des développeurs·euses influent·e·s chez eux·elles militent et encouragent le changement vers Kotlin.

Conclusion

Pour toutes ces raisons, Kreactive a décidé de développer tous ses nouveaux projets en Kotlin afin d’offrir le code le plus lisible, maintenable et robuste pour vos applications.